COMMUNIQUÉ – 14 NOVEMBRE 2013

La situation sociale de notre région s’envenime au grès des difficultés rencontrées par les salariés de tous les secteurs d’activité. Elle se distingue spécifiquement par l’accroissement du taux de précarité qui nous situe en tête de toutes les régions française après les DOM.

Tous les secteurs sont concernés par l’austérité économique et budgétaire comme nombre de ceux du continent. Sans inversion rapide des politiques économiques conduites par le gouvernement sous directives européennes, un chaos général est à attendre. L’austérité étant suicidaire.

Partout dans le pays des voix s’élèvent pour en appeler à l’arrêt de la pression fiscale, du dumping social, de la faiblesse du pouvoir d’achat, du démantèlement de notre système de santé et de retraite et de la libéralisation du service public, mais également en faveur d’une ré industrialisation du pays, et d’une nouvelle gouvernance de la banque centrale européenne (euro fort).

Force Ouvrière considère les salariés actifs, chômeurs, et retraités en état de légitime défense face aux pressions multiples dont ils sont victimes pour cause de crise dont ils ne sont en rien responsables.

À maintes reprises l’attention des pouvoir publics a été attirée sur ces questions, demeurées sans réponse. Force Ouvrière demande au Préfet de Corse de réunir les organisations syndicales afin d’examiner rapidement cette situation, et en tirer les conséquences avant démultiplication des conflits appelés à se généraliser.

PAUL GIACOMONI
Secrétaire Général

UNION DÉPARTEMENTALE FORCE OUVRIÈRE DE LA CORSE-DU-SUD
4 AVENUE KENNEDY 20090 AJACCIO

Téléchargez le communiqué ico-pdf50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *